Soigner l'arthrose grâce à une cure thermale

À partir d'un certain âge ou après une prise de poids, le cartilage autour des os se fissure, s'effrite et diminue. L'arthrose entraîne des douleurs aiguës aux mains, aux genoux ou encore à la hanche pouvant perturber le sommeil. En outre, la maladie entrave sérieusement les mouvements d'une personne et peut réduire sa mobilité.

Très longtemps considérée comme une affliction de l'âge, l'arthrose ne bénéficie que de traitements symptomatiques visant à soulager la douleur. C'est pourtant une maladie articulaire avec des facteurs de risques bien réels et identifiés menant à la destruction du cartilage.

Selon les chiffres de la Société française de rhumatologie :

  • Seulement 3% de la population de moins de 45 ans est touchée par l'arthrose, mais 65% après 65 ans et 80 % au-delà du quatre-vingtième anniversaire.
  • Passé 65 ans, l'arthrose la plus fréquente est l'arthrose de la colonne vertébrale (70 à 75% des personnes).
  • L'arthrose des doigts est la deuxième plus fréquente (60%) et se traduit par des déformations irréversibles.
  • Pour l'arthrose du genou et de la hanche (respectivement 30 et 10 %), elles demeurent très invalidantes dans la mesure où elles s'attaquent à des articulations qui soutiennent le poids du corps.

Pourquoi la cure thermale soulage-t-elle vosarticulations ?

La rhumatologie représente 60% des cures thermaleseffectuées. En effet, l'eau thermale permet de soulagerconsidérablement et durablement les douleurs articulaires.

La cure thermale :

  • calme le curiste,
  • l'aide à redresser saposture,
  • augmente sonpérimètre de marche,
  • diminue la prise demédicaments,
  • réduit la douleur,
  • décroît le nombre decrises,
  • redonne du tonus pour longtemps.

Le traitement de l'arthrose par l'eau thermale

Le traitement contre l'arthrose reste avant tout externe. Pour faire disparaître la douleur, le curiste plongera dans un bain chaud et un bain de vapeur avant de profiter d'un hydromassage. Un enveloppement de boue achèvera de calmer les inflammations des articulations.

Pour aider le curiste à combattre sa maladie, un kinésithérapeute lui montrera comment se redresser et effectuer des gestes quotidiens en évitant de se faire mal. La cure permet de rompre avec un quotidien parfois stressant pour les malades et de retrouver un dynamisme perdu.

L'étude Thermarthrose

La revue Annals of Rheumatic Diseases, qui a publié l'étude Thermarthrose, estime que le traitement le plus efficace en cas d'arthrose du genou reste le thermalisme en comparaison avec d'autres thérapies non chirurgicales habituelles.

En scindant en deux groupes des patients atteints d'arthrose avec un groupe curiste et un groupe témoin qui conservait son traitement habituel, on a observé à 6 mois une amélioration du score de la douleur. Il était de 11,4 chez les curistes et seulement de 4 pour le groupe témoin. Le score d'incapacité est également éloquent avec 8,5 pour le groupe curiste et de 3 pour les patients du groupe témoin.

À 3, 6 et 9 mois, la cure augmente de quelque 50% le nombre de patients améliorés de façon pertinente en terme de douleur et de fonction. En savoir plus sur l'étude

Stations spécialisées : Cambo-les-Bains, Barbotan-les-Thermes, Saint-Amand-les-Eaux

9 mois après la cure, 3 curistes sur 4 ont amélioré leur périmètre de marche.