Sommaire

L'arthrose est la maladie rhumatismale la plus fréquente puisqu'elle touche environ 10 millions de personnes en France. Les causes de l'arthrose et ses symptômes sont aujourd'hui clairement identifiés. La douleur de l'arthrose est en effet bien connue.

Arthrose : une douleur caractéristique

La douleur est le maître symptôme de l'arthrose. Toutefois elle n'est pas permanente.

La douleur de l'arthrose est plus forte :

  • au réveil : on parle de « dérouillage matinal », car l'articulation met 30 à 45 minutes avant de perdre sa raideur ;
  • après une période d'inactivité ou au cours des postures prolongées ;
  • lors de l'utilisation intensive de l'articulation, par exemple :
    • à la marche,
    • à la montée ou à la descente d'escalier,
    • lors de l'accroupissement pour le genou, etc. ;
  • le soir : la douleur augmente au fur et à mesure de la journée.

Arthrose et douleur : des antidouleurs efficaces

Le traitement de l'arthrose consiste principalement à soulager la douleur.

Le diclofénac, à raison de 150 mg/jour, est l’AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) le plus efficace disponible à l’heure actuelle pour les douleurs arthrosiques. En revanche, le paracétamol (par exemple Doliprane®) comme agent unique ne fournit aucun soulagement, quelle qu’en soit la dose (habituellement, on juge que la dose efficace est de 3 à 4 g par jour).

Néanmoins, une étude aurait montré que la prise d'AINS en cas d’arthrose augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire, de cardiopathie ischémique et d'AVC. Il est donc fortement conseillé de privilégier les traitements anti-inflammatoires de durée brève et uniquement lorsque les symptômes sont par trop invalidants.

D'autres traitements que les anti-inflammatoires contre l'arthrose peuvent être proposés, notamment les infiltrations. Toutefois, ces traitements ne sont pas toujours totalement efficaces et ils sont responsables d'effets secondaires notables, en particulier sur le long terme. Ce n'est en revanche pas le cas avec l’hydrotomie percutanée qui consiste à injecter à quelques millimètres sous la peau, au niveau de l'articulation douloureuse, de l'eau de mer associée à un chélateur, du magnésium, des vitamines et des minéraux. Sans danger, elle soulage l'arthrose dans 80 % des cas.

C'est pourquoi de plus en plus de patients ont recours à des médecines douces. Il ressort des études qui ont été menées que le tai-chi-chuan et l'acupuncture sont les deux traitements alternatifs les plus efficaces pour soulager l'arthrose. Ces méthodes, même si elles ne prétendent pas guérir la maladie,  présentent l'avantage d'être sans danger et sans effets secondaires.

Dans tous les cas, des traitements non pharmacologiques sont nécessaires. Cela passe aussi par une bonne hygiène de vie, notamment :

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Symptômes & diagnostic

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider