Sommaire

 

Plusieurs types de médicaments et de remèdes sont recommandés contre l'arthrose. Une alimentation appropriée à l'arthrose en fait partie, mais elle ne permet pas de soigner l'arthrose.

Alimentation arthrose : le rôle important de l'alimentation

Dans l'arthrose, comme dans toutes les maladies chroniques, l'alimentation joue un rôle important.

Perdre du poids pour éviter les risques d'arthrose

Le surpoids est l'un des facteurs de risque majeurs de l'arthrose, en particulier l'arthrose du genou et l'arthrose des mains.

Préserver un poids de santé ou perdre les kilos superflus est donc crucial pour protéger ses articulations et conserver la santé.

Alimentation anti-arthrose : lutter contre l'inflammation

Une bonne alimentation peut aider à lutter contre l'inflammation, qui est l'un des mécanismes en jeu dans les crises d'arthrose.

Pour cela, on peut notamment privilégier l'huile d'olive et limiter les graisses saturées (beurre, produits laitiers, viande grasse) et faire le plein d'antioxydants (vitamines C, E, caroténoïdes, polyphénols), que l'on trouve surtout dans les fruits (fruits rouges, agrumes...), les légumes, et les légumineuses, ainsi que dans les noix et les graines. La vitamine B est également importante car elle agit sur l'ensemble du métabolisme. On la retrouve entre autres dans la levure de bière.

Par ailleurs, le zinc est un oligo-élément qui permet le bon fonctionnement des cellules impliquées dans l'entretien du cartilage. Les meilleurs sources de zinc sont les huîtres, le foie de veau ou de porc et les germes de blé.

La consommation de chou (et de brocolis) aide à protéger le cartilage de la destruction en raison de sa teneur en sulforaphane. Ainsi, manger du chou (et plus encore des graines germées de brocoli de 3 jours) contribue à prévenir ou à ralentir la progression de l'arthrose.

Lire l'article Ooreka

Alimentation arthrose : conseils pour tous les jours

Il est conseillé de suivre les conseils du Programme National Nutrition et Santé (PNNS), à savoir : manger au moins 5 fruits et légumes par jour, des produits laitiers à raison de 3 par jour (3 ou 4 pour les enfants et les adolescents), des féculents à chaque repas et, selon l'appétit, de la viande, du poisson ou un œuf 1 à 2 fois par jour.

Il faut limiter les matières grasses (viande rouge et charcuterie), les produits sucrés, le sel et de manière générale les produits industriels raffinés.

Il faut aussi boire de l'eau à volonté pendant et surtout entre les repas. Dans l'idéal buvez de l'eau peu minéralisée et si possible vitalisée (eau aimantée ou vortex) et pas du robinet. En cas de crise, préparez une bouteille d'1,5 litre dans laquelle vous mettrez :

  • 6 ampoules de granions de cuivre ;
  • 2 ampoules de granions de soufre ;
  • 3 ampoules de granions de magnésium :
  • 120 gouttes de Dissulvurol (silice) ;
  • 30 gouttes de macérat glycériné de Gémo cartilage (pin, bouleau genévrier) ;
  • 15 gouttes de macérat de Gémo cassis (Ribes nigrum MG 1DH) ;
  • un mélange des plantes suivantes (à se procurer en pharmacie ou en herboristerie sous forme de teinture mère ou d'extrait hydroalcoolique et à raison de deux cuillerées à soupe de chaque) :
Lire l'article Ooreka

Alimentation arthrose : recommandations alimentaires selon la MTC

Pour la médecine traditionnelle chinoise (MTC), les rhumatismes en général et l'arthrose en particulier proviennent d'un excès de vent et d'humidité (d'un point de vue énergétique) au niveau des articulations.

De ce point de vue, il est donc essentiel d'éliminer de son alimentation tout ce qui génère humidité interne et froid (on retrouvera des points communs avec les recommandations du PNNS, mais aussi des points divergents puisque la conception n'est pas la même).

Aliments à écarter car favorisant l'humidité : tous les produits laitiers, tous les sucres simples (miel, mélasse, saccharose, maltose, confiture, confiseries, etc.), les céréales raffinées, les viandes grasses, les fritures et les plats en sauce, l'alcool.

Aliments à écarter car favorisant le froid : les plats sortant du réfrigérateur et consommés froids, certains fruits et légumes, quelle que soit la température à laquelle ils sont consommés (kakis, pastèques, céleri, concombre, pousses de bambou, etc.), les algues, le tofu.

En revanche, il faut privilégier les aliment qui tiédissent le corps et permettent la dispersion du froid à savoir : la majorité des épices et des aromates (gingembre, curcuma, cannelle, badiane, poivre du Sichuan, sésame noir), certains fruits comme la cerise, le raisin (tous les deux excellents en cas de rhumatismes), les pleurotes, le fenouil, les baies de goji, l'igname chinoise et les larmes de Job, la viande de caille, les moules.

Ces pros peuvent vous aider